Mot-clé - modes de scrutin

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 14 novembre 2016

Les modes de scrutin

Les modes de scrutin sont le moyen de traduire l’ensemble des votes d’un électorat en résultat électoral. Les plus utilisés dans le monde sont :

  • Le scrutin uninominal majoritaire à un tour, qui consiste à choisir un seul candidat. Celui qui a le plus de voix est élu. Ce mode de scrutin est utilisé pour élire une seule personne.
  • Le scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Il fonctionne comme le précédent, à ceci près que si le candidat qui a le plus de voix n’a pas obtenu la majorité absolue des voix (soit plus de la moitié), un nouveau scrutin le départage du deuxième. Le candidat qui a le plus de voix suite à ce deuxième scrutin est élu.
  • Le vote par approbation, ou par assentiment. Il consiste, selon un principe similaire au scrutin uninominal à un tour, à voter pour autant de candidats qu’on le désire, plutôt qu’un seul.
  • Le vote préférentiel. Il consiste à classer les candidats et se dépouille étape par étape : on compte les première places, et si personne n’a la majorité absolue, on élimine le dernier de tous les bulletins de vote et on recommence. Dès qu’un candidat obtient la majorité absolue, il est élu.
  • La représentation proportionnelle. Cette famille de modes de scrutin permet d’élire plusieurs personnes en même temps (le plus souvent une assemblée), en nombres proportionnels aux nombres de voix de chaque liste.
  • Les scrutins mixtes. Ils combinent la représentation proportionnelle, pour élire une partie d’une assemblée, et un scrutin uninominal, pour élire chaque membre de l’autre partie un par un. Les scrutins mixtes peuvent être compensatoires à la proportionnelle ou non.

D’autres modes de scrutin plus expérimentaux existent. Certains demandent de classer les candidats, comme :

  • le score de Borda : il consiste à donner des points dégressifs en fonction du classement (pour chaque bulletin de vote, le premier obtient autant de points qu’il y a de candidats et le dernier un seul) et élit le candidat qui a le plus de points
  • les méthodes de Condorcet : elles élisent le candidat qui battrait chacun des autres à un second tour hypothétique calculé en fonction des classements. Si ce candidat n’existe pas, les méthodes diffèrent sur la marche à suivre.

D’autres encore demandent à chaque électeur de noter chaque candidat. Elles prennent la moyenne (comme dans le vote de valeur) ou la médiane (comme dans le jugement majoritaire) des notes obtenues par chaque candidat. Est élu le candidat qui obtient la meilleure note ainsi extraite.